Rechercher

Opioïdes antidouleurs : alerte aux surdoses en France !

Au moins quatre personnes meurent désormais chaque semaine d'une surdose d'antidouleurs opioïdes en France.

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié, le 20 février 2019, un état des lieux* inquiétant sur les prescriptions et la consommation des antalgiques à base d'opium en France.

Chaque jour, 115 Américains** meurent d'un surdosage aux opioïdes licites ou illicites. Une crise sanitaire sans précédent outre-Atlantique.

Si la France est loin d'une telle catastrophe, les chiffres dévoilés par l'ANSM invitent à la vigilance : au moins quatre personnes meurent désormais chaque semaine d'une surdose d'antidouleurs opioïdes dans l'Hexagone.Un bond de 146 % entre 2000 et 2015.

De quoi s'agit-il ? De puissants antalgiques à base d'opium, prescrits aux patients atteints de douleurs chroniques (arthrose, fibromyalgie, maux de dos, etc.), principalement des femmes.

En tête de liste, le tramadol, le plus consommé en France avec une augmentation de plus de 68 % entre 2006 et 2017, puis la codéine et la poudre d'opium. Si ces médicaments présentent un intérêt majeur dans la prise en charge de la douleur, leur consommation expose à un risque de dépendance, d'abus, de mésusage, de surdosage et de dépression respiratoire pouvant conduire au décès. Ainsi, le nombre d'hospitalisations liées à l'usage de ces opioïdes a augmenté de 167 % entre 2000 et 2017 !

Un fléau évitable lorsqu'on sait que des alternatives naturelles existent pour soulager certaines douleurs (l'arthrose par exemple comme le CSSN vous l'explique ici, ou encore contre la fibromyalgie), qui méritent d'être privilégiées en première intention.

*https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Antalgiques-opioides-l-ANSM-publie-un-etat-des-lieux-de-la-consommation-en-France-Point-d-Information

** Source : Centers for Disease Control and Prevention ; https://www.cdc.gov/

Commenter

Sur le même sujet

    Réagissez
    Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme