Rechercher
Je m'abonne

Jean Valnet : on l'appelait Docteur Nature

“La culture biologique apparaît de plus en plus comme la seule solution d'avenir, scientifiquement étayée et de ce fait l'une des alliées du médecin.”

Ce Franc-Comtois disparu en 1995, considéré comme l'un des plus grands spécialistes de la médecine par les plantes, a popularisé la phytothérapie et l'aromathérapie auprès des médecins et surtout du grand public.

Tout frisait chez Jean Valnet en cette fin des années 1970, alors qu'il était au faîte de sa notoriété : ses sourcils et surtout son oeil. Il prenait très au sérieux les deux disciplines dont il était un père - la phytothérapie (soins par les plantes) et l'aromathérapie (soins par les essences aromatiques ou huiles essentielles très efficaces dans le domaine infectieux*) - mais sans jamais se prendre lui-même pour un ponte lénifiant.

Ce qui rendait ses entretiens à la télé ou à la radio, ses publications et ses nombreuses conférences dans le monde entier accessibles à tous. À coup de punchlines toujours d'actualité : "La science médicale a triomphé des maladies et découvre soudain qu'elle a laissé subsister les malades" ; "La culture biologique apparaît de plus en plus comme la seule solution d'avenir, source de santé et de vie, scientifiquement étayée et de ce fait l'une des alliées incomparables du médecin" ; "J'avais acquis la conviction que la vérité médicale n'était pas dans la chimie de synthèse mais dans la nature".

Le président fondateur du Collège de phyto-aromathérapie et de médecines de terrain (1981) se plaisait d'ailleurs à préciser qu'en pharmacopée occidentale, "60% des médicaments du pharmacien contiennent des plantes en totalité ou partiellement, donc la plupart des médecins font de la phyto sans le savoir".

Mais il s'empressait de préciser que la conservation des dites plantes était essentielle pour que la phyto ne soit pas assimilée à de "l'eau de savon" ! "Il faut les conserver dans du papier kraft ou du verre coloré".

Valnet avait trois amours - le thym, le cassis et l'artichaut -, qu'il considérait comme « bons à tout ».

Après des études à l'École du service de santé militaire et à la faculté de médecine de Lyon, le docteur Valnet intervient comme chirurgien des armées durant la Seconde Guerre mondiale, puis au Tonkin durant celle d'Indochine, où il panse les blessés avec des solutions aromatiques aux résultats bluffants.

Entre temps, il a repris et développé les recherches de René-Maurice Gattefossé, ingénieur chimiste à l'origine du principe de l'aromathérapie dans les années 1920. En 1959, il quitte la Grande Muette et se consacre à l'étude et à l'enseignement de la phytothérapie et de l'aromathérapie, dont il devient un "pape" respecté dans le monde entier.

Malin, il a l'idée de commercialiser ses préparations personnelles sous la marque Docteur Valnet à partir du milieu des années 1980, avec l'aide du laboratoire Cosbionat.

Un coup de génie puisque les principes de l'aroma et de la phytothérapie n'ont cessé de se diffuser dans la médication actuelle. Jusqu'au bout, Docteur Nature a rappelé avec vigueur que "l'aromathérapie n'est pas une médecine douce vu les concentrations des huiles et essences. À certaines doses, des essences peuvent s'avérer convulsives. Même une banale infusion n'est pas anodine...".

*Les premières sont obtenues par extraction à froid de zestes d'agrumes, les secondes par distillation à sec ou à la vapeur d'eau,

selon la norme ISO 9235.

SON INFUSION MIRACLE !

Dans un litre d'eau bouillante, versez 1 cuillère à café de genièvre, ½ cuillère à café de semence d'anis et 1 citron en tranches. Laissez infuser 30 min. "Cette boisson à boire chaude ou froide est bonne à tout, et en plus elle a bon goût", disait-il.

4 ouvrages-clés de Jean Valnet

- "La phytothérapie - Se soigner par les plantes", avec des plantes recommandées en fonction des pathologies, le calendrier des cueillettes, des conseils de conservation, des recettes d'élixirs et des formules phytothérapiques exclusives

"L'aromathérapie - Se soigner par les huiles essentielles" et "Se soigner par les légumes, les fruits et les céréales", éd. Livre de poche.

- "Docteur Nature", éd. Fayard.

Commenter

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme