Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

Dr Bernard Aranda : « Oui, le lait peut être la cause de vos migraines »

Le docteur Aranda l'assure : "La suppression du lactose par mes patients a raréfié et souvent stoppé les crises"

Et s'il fallait simplement arrêter de consommer du lait pour ne plus souffrir de ces maux de tête incessants qui pourrissent la vie des migraineux ? C'est la conviction du docteur Bernard Aranda, neurologue à Courbevoie (92). Il répond sans tabous aux questions du Club Solutions Santé Nature.

Comment avez-vous fait le lien entre la consommation de lait et le déclenchement des migraines ?

Dr Bernard Aranda : La migraine, pour moi, n'est pas une maladie contrairement à ce que l'industrie du médicament voudrait nous faire croire. C'est un symptôme parmi d'autres. Les Triptans sont des médicaments souvent efficaces dans les crises surtout quand ils sont pris tôt, mais ils ne fonctionnent pas chez tout le monde. Et leur efficacité décline parfois dans le temps. En proposant à mes patients de supprimer le lactose de leur alimentation, j'ai souvent vu ces crises disparaître ou se raréfier. Et les douleurs résiduelles cesser toutes seules ou avec des antalgiques simples. Toutes les formes de céphalées, migraineuses ou non, peuvent être la conséquence d'une consommation de lait.

De la consommation du lait à la migraine, quel mécanisme opère ?

Nous ne connaissons pas vraiment le mécanisme. Même si on sait que ce symptôme est lié à la présence de lactose, le sucre du lait.

S'agit-il d'une intolérance ?

Oui. D'ailleurs, on peut considérer que nous sommes tous intolérants au lactose dès l'âge de 3 ans mais à différents niveaux. Le lait est adapté à l'alimentation et à la croissance du bébé et non à celle de l'adulte. À sa naissance, le nouveau-né fabrique des quantités importantes de lactase, enzyme chargé de « scinder» le lactose pour qu'il soit digéré et assimilé. En grandissant, le taux de lactase va naturellement commencer à diminuer pour se stabiliser à un niveau très faible vers l'âge de 3 ans. Il restera à ce niveau à l'âge adulte.

Existe-t-il des tests pour dépister cette intolérance ?

Le meilleur moyen de savoir si on est intolérant au lait est de l'arrêter. Si les migraines ou maux de tête disparaissent ou s'estompent, c'est le signe que vous ne supportez pas le lactose. Certes, il existe des tests d'intolérance alimentaire basés sur la dégradation du lactose. Mais ces tests sont discutables car ils varient selon les laboratoires.

Tous les laits peuvent-ils déclencher des maux de tête ?

Tous les laits de mammifères sont concernés, y compris les laits de chèvre ou de brebis.

Même associés à d'autres ingrédients, comme dans les crêpes ?

Le lait peut en être responsable bien qu'une grande partie du lactose se dégrade au cours de la cuisson. Les personnes les plus sensibles peuvent réagir après la consommation d'un morceau de chocolat au lait ou d'une crêpe. Il n'y a pas de règle.

"Le meilleur moyen de savoir si on est intolérant au lait est de l'arrêter. Si les migraines ou maux de tête disparaissent ou s'estompent, c'est le signe que vous ne supportez pas le lactose"

Faut-il également supprimer les autres produits laitiers ?

Le lactose est principalement contenu dans le lait frais, pasteurisé et UHT. Du fait de la fermentation, les yaourts ne devraient plus contenir de lactose. Sauf que les industriels en introduisent dans leur recette afin de rendre les produits plus attractifs. Donc les yaourts industriels sont à éviter. Quant aux yaourts faits maison, certaines personnes les supportent très bien, mais d'autres moins car une partie du lactose peut ne pas avoir été dégradée dans ces produits. Enfin, les fromages ne contiennent normalement plus de lactose. Du moins, ceux qui ont été suffisamment affinés.

Dans la plupart des cas, l'éviction du lait est-elle suffisante pour faire disparaître les migraines ?

Ce n'est pas toujours vrai, car on peut aussi être intolérant à la caséine, la principale protéine du lait. Si le mal de tête persiste, il faudra supprimer tous les produits laitiers de toutes les espèces animales.

Par quoi remplacer le lait dans notre alimentation ?

Par rien, puisqu'il n'est pas adapté à l'adulte. Mais il faut rappeler que le fromage apporte les mêmes nutriments que le lait sous forme concentrée, sans oublier le beurre qui contient des acides gras très utiles à l'organisme. Toutefois, si vous avez envie de manger une île flottante ou de boire un chocolat chaud, vous pouvez parfaitement remplacer le lait par une boisson végétale à l'amande, au riz, au soja ou par du lait de coco.

La consommation de lait est-elle liée à d'autres pathologies ?

Oui. J'ai trouvé des centaines d'études publiées dans des revues scientifiques qui démontrent que le lactose du lait est impliqué dans des maladies aussi diverses que la sclérose en plaque, le diabète de type 1, les maladies cardiaques, la maladie de Parkinson ou même des cancers. Une étude de l'Université d'Harvard, effectuée sur la population grecque, a même prouvé que la consommation de lait augmentait le taux de fracture. Alors qu'on aurait pu s'attendre à l'inverse.

Commenter

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme