Rechercher

10,5 millions d'adultes boivent trop d'alcool en France

On est foutu, on boit trop !

"Pour votre santé, c'est maximum deux verres par jour, et pas tous les jours". Voici le message, limpide, de la nouvelle campagne contre l'abus d'alcool lancée ce mardi 26 mars par Santé publique France avec le ministère de la Santé. Aujourd'hui, près d'un Français sur quatre boit trop et s'expose à une mortalité prématurée.

Une version actualisée du fameux "Un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts !" popularisé par un dessin de Cabu il y a tout juste trente-cinq ans.

Le nouveau film de 30 secondes, qui sera multidiffusé sur les chaînes nationales, les plateformes de vidéo en ligne et les réseaux sociaux met l'accent sur la quantité d'alcool quotidienne maximum pour ne pas mettre en danger sa santé : « au-delà de deux verres par jour vous augmentez vos risques d'hémorragie cérébrale, de cancers et d'hypertension ».

Selon Santé Publique France, la consommation d'alcool ne saurait donc être recommandée et ne devrait pas excéder 1 à 2 verres (10 à 20 g d'éthanol pur) par jour, sans dépasser 10 verres (100 g d'éthanol pur) par semaine.

La consommation d'alcool doit être particulièrement déconseillée aux adolescents, aux femmes enceintes et aux seniors.

Contrairement aux idées reçues, il n'existe donc aucun bénéfice à consommer de faibles quantités d'alcool chaque jour : au contraire, les risques pour la santé d'une consommation d'alcool existent dès le premier verre quotidien.

Pire, au-delà de dix verres par semaine (100 g d'éthanol pur), la mortalité attribuable à l'alcool devient significative et augmente de manière exponentielle.

Les Français boivent l'équivalent de 12 litres d'alcool pur par an, 30 % de plus que leurs voisins européens

Aujourd'hui, près d'un quart des Français de 18 à 75 ans dépasse ces plafonds recommandés et s'expose à une mortalité prématurée. Plus précisément, dans une enquête menée en 2017 (1), 19,2 % déclaraient avoir bu plus de deux verres d'alcool en une journée au moins une fois au cours de la semaine précédente, 9,7 % déclaraient avoir bu plus de dix verres d'alcool au cours des sept derniers jours et 7,9 % avoir consommé de l'alcool plus de cinq jours sur sept (1).

En France, il y a donc 10,5 millions d'adultes (33 % d'hommes contre 14 % de femmes), qui boivent trop, c'est-à-dire dans une proportion qui augmente les risques pour leur santé - en particulier cancers, hypertension, hémorragies cérébrales et certaines maladies cardiovasculaires.

Selon Santé publique France, pas moins de 41 000 décès sont ainsi attribuables à l'alcool chaque année en France. Ce qui fait de l'alcool la deuxième cause de mortalité évitable après le tabac. Et l'on estime que soixante maladies sont plus ou moins directement liées à la consommation d'alcool.

Rappelons que même si leur consommation d'alcool a baissé depuis les années 1960, les Français et leurs 12 litres d'alcool pur ingurgités chaque année consomment 30 % de plus que leurs voisins européens, en moyenne.

(1) Source Santé publique France

Plus d'infos, des témoignages, des conseils avec Alcool Info Service ; tél. : 0 980 980 930 (de 8h à 2h appel non surtaxé).

Faites le test de l'alcoomètre. Accessible en ligne, l'alcoomètre automatisé vous permet de vérifier si votre consommation hebdomadaire d'alcool reste en deçà des limites. A savoir :"un verre standard de vin", c'est un petit ballon de bistrot.

Découvrez la méthode naturelle ADIOS, Activation de l'inconscient orientée solution, créée par Sarah Nacass afin de travailler sur "l'origine de la dépendance", notamment à l'alcool, dans le nouveau numéro de la Revue du Club Solutions Santé Nature.

Commenter

Sur le même sujet

    Réagissez
    Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme