Rechercher

Les 9 “commandements” du Docteur Mercola : pour vivre bien, sans médicaments

Le docteur américain Joseph Mercola s'est imposé depuis vingt ans comme l'un des plus remarquables promoteurs de la médecine naturelle.

Chère lectrice, cher lecteur, nous avons tous, vous et moi, envie de vivre en bonne santé. De ne pas souffrir. Mais rares sont ceux qui ont trouvé la voie. Alors quand un docteur expert en médecine naturelle décide de partager son expérience et son savoir, il serait presque criminel de ne pas l'écouter, n'est-ce pas ?

Le Dr Joseph Mercola, puisque c'est lui dont il s'agit, est un médecin ostéopathe américain, qui dirige sa propre clinique à Chicago. C'est surtout l'un des plus remarquables promoteurs de la médecine naturelle.

Le titre de son dernier ouvrage paru en France est le meilleur des programmes : "La santé naturelle et sans effort - Les 9 principes alternatifs pour se passer de médicaments" (1)

Gavés de médicaments, nous courrons pourtant après la bonne santé

Ces principes nous allons les détailler dans un instant. Mais d'abord, il est bon de savoir dans quel but le Dr Mercola a écrit ce livre. Il le dit lui-même : « pour nous révéler ce que, trop souvent, les médias nous cachent dès qu'il s'agit de notre santé et des écueils qui nous empêchent de la conserver, en particulier au sujet des aliments et boissons que nous ingérons quotidiennement ».

Et le praticien d'ajouter : « Je veux vous permettre de conserver votre liberté de choix en ce qui concerne votre santé. Qu'il s'agisse des médicaments que vous prenez, de ce que vous mangez ou de ce que vous buvez, ou encore des graines que vous faites pousser, je crois que vous avez le droit de décider des substances qui vont entrer dans votre organisme. Et vous avez aussi le droit à la vérité quant aux conséquences de ces choix sur votre santé. La capacité d'être en bonne santé est entre vos mains. »

D'où la question qui s'impose : si elle est entre nos mains, pourquoi sommes-nous si nombreux en mauvaise santé ? Même si cela peut sembler paradoxal, pour le docteur américain, c'est avant tout parce que nous absorbons beaucoup TROP DE MÉDICAMENTS !

D'ailleurs, les chiffres que Mercola cite donnent le vertige :

- 35 % des Français (plus d'un sur trois donc) prennent au moins un médicament pour une maladie chronique.

- 1 sénior sur 4 avale entre 10 et 19 cachets par jour.

- De 18 à 65 ans, un adulte se voit prescrire chaque année au moins dix médicaments. Un nombre qui bondit à plus de 30 au-delà de 65 ans.

Gavés de malbouffe, nos organismes saturent

Autre cause principale de la dégradation globale de notre santé : notre nourriture. Les nouvelles techniques ont profondément affecté la production agroalimentaire avec l'apparition des organismes génétiquement modifiés, l'arrivée sur le marché de produits ultratransformés, à la très faible valeur nutritive, et de fruits et de légumes saturés de pesticides.

De plus, aujourd'hui, une grande partie des produits que nous consommons est pasteurisée, exposée à des radiations, à des gaz ou encore stérilisée, à tel point que les bactéries, y compris les bonnes, dont notre corps a besoin, sont détruites.

Le pire est que toutes ces innovations, présentées comme le summum de la modernité - traitement de l'eau, industrialisation de la production alimentaire -, sont à l'origine d'autres maladies qui viennent s'ajouter aux anciennes !

Le constat fait froid dans le dos (et mal à l'estomac) mais pas question pour autant de baisser les bras. Pour le docteur Mercola, la solution existe. Elle consiste à se soigner au naturel et sans effort. Car notre organisme est équipé de puissants mécanismes de guérison qui peuvent généralement résoudre la plupart des problèmes de santé, pour peu que nous lui fournissions les éléments nutritifs qui lui conviennent et dont il a besoin.

C'est ce que signifie "se soigner au naturel et sans effort" : ne compliquons pas la tâche à notre organisme et laissons-le faire ce qu'il est censé faire naturellement.Car notre corps est conçu pour être en bonne santé.

Encore faut-il lui donner tous les moyens de l'être : c'est là qu'interviennent les 9 principes du Dr Mercola. Mais, de même qu'on n'entreprend pas de gros travaux dans une maison sans s'être assuré de la solidité de ses fondations et de ses murs porteurs, de même ici, avant de mettre en application ces principes, il convient, pour chacun de nous, de bien évaluer sa situation de départ.

Auto-check-up avant le top départ

Pour cela, le principe de base consiste rester à l'écoute de son propre corps, afin d'adapter son programme personnel en fonction de la manière dont il réagit.

Mais il existe aussi des critères objectifs, médicaux, permettant de faire un point précis sur son état de santé. Il vous faudra pour cela vous soumettre à quelques analyses de base, c'est-à-dire, concrètement, en passer par un rendez-vous chez votre médecin.

Ces critères sont les suivants :

- Taux d'insuline à jeun : il doit être inférieur à 5.

- Niveau de la vitamine D : la fourchette normale se situe entre 50 et 70 ng/ml.

- Rapport taille/hanches : la norme est de 0,8 pour les hommes et de 0,7 pour les femmes.

- Indice de masse grasse (IMG) : il doit être compris entre 25 et 30 % pour les femmes, et entre 15 et 20 % pour les hommes. On peut le calculer soi-même d'un clic, sur Internet.

- Taux de cholestérol

- Pression artérielle (tension) : La pression systolique (le nombre élevé) ne doit pas dépasser 15. La pression diastolique (le nombre plus bas) doit demeurer inférieure ou égale à 9.

- Taux d'acide urique : fourchette entre 30 et 55 mg/l.

Une dernière chose importante, avant d'examiner les 9 principes de la méthode, qui vont devenir, en quelque sorte, vos « 9 commandements » : vous n'arriverez pas à grand-chose si vous laissez votre esprit en dehors du coup. C'est-à-dire si vous n'avez pas pris la peine de trouver et affirmer votre motivation.

Le plus simple et le plus efficace pour cela est d'établir un programme... et de s'y tenir !

Pour vous y aider :

- Écrivez noir sur blanc votre objectif en matière de santé, à la forme affirmative et en utilisant des phrases simples. Relisez-le chaque semaine, à un moment où vous vous sentez reposé et disponible pour y réfléchir.

- Élaborez un programme pour la semaine suivante dans lequel vous prévoyez ce que vous allez manger, ce qu'il faut acheter, les moments où vous irez dehors et où vous ferez de l'exercice.

- Commencez doucement, et ajoutez une nouvelle activité quand vous sentez que vous avez davantage d'énergie et de vitalité.

- Mesurez où vous en êtes concernant les indicateurs de santé que nous avons détaillés précédemment, et refaites tests et analyses au moins une fois par an, afin de pouvoir mieux suivre vos progrès.

La preuve par 9

Et maintenant, il est grand temps de passer à ces fameux « commandements », qui vont vous permettre de vivre mieux, sans effort et (presque) sans médicaments. Ils sont donc neuf, comme les charmantes Muses de la mythologie grecque.

PRINCIPE N° 1 : BUVEZ !

Mais pas n'importe quoi, évidemment : il faut boire de l'eau ! Les experts sont à peu près tous d'accord : 75 % des Français ne sont pas assez hydratés.

Voici une série de signes qui vous diront si vous-même êtes déshydratés :

- des troubles de la digestion, telles que des aigreurs d'estomac ou une constipation

- des problèmes urinaires récurrents et des calculs rénaux

- un vieillissement accéléré, c'est-à-dire des rides plus marquées, une peau qui se craquelle

- une pression sanguine élevée

- des maux de tête.

Boire de l'eau, mais combien ? Cela dépend de votre sexe, de vos taille et poids, du climat sous lequel vous vivez, de votre mode de vie.

Mais enfin, les diététiciens s'accordent sur une fourchette comprise entre 1,5 et 2 litres par jour. Dans ce volume entrent aussi les jus de fruits, les bouillons, le thé... mais pas les sodas !

Vous ne le savez peut-être pas, mais un Français en boit plus de 50 litres par an. La première chose à faire, pour améliorer votre santé, c'est arrêter de boire des sodas de quelque type que ce soit, ainsi que des boissons énergétiques, et les remplacer par de l'eau pure.

Or, le plus sûr moyen d'avoir de l'eau vraiment pure, c'est de préférer l'eau du robinet à l'eau en bouteille, mais à condition de la filtrer, car elle contient très souvent des résidus chimiques issus des désinfectants.

PRINCIPE N° 2 : FONCEZ SUR LES LÉGUMES !

Pour lutter contre les principales maladies, du cancer au diabète en passant par les problèmes cardiaques, il est indispensable de renforcer votre sensibilité à l'insuline et à la leptine. Même si vous êtes globalement en bonne santé, aider votre corps à gérer l'insuline et la leptine (hormone digestive qui régule les réserves de graisses dans l'organisme et l'appétit en contrôlant la satiété, ndlr) vous permettra de vous débarrasser des petits troubles du quotidien tels que constipation, fatigue, mauvaise qualité de sommeil, allergies, système immunitaire affaibli.

L'objectif principal de votre plan d'action nutritionnel, pour vous soigner sans effort, va donc consister à normaliser vos taux d'insuline et de leptine, afin que votre corps retrouve sa capacité à utiliser les graisses comme sa principale source d'énergie.

Pour cela, quelques règles simples :

- En mangeant davantage de légumes et des matières grasses plus saines, vous parviendrez à vous passer des plats cuisinés, des sucres et des céréales qui augmentent la résistance à l'insuline et à la leptine.

- Vous opterez pour des légumes bios et si possible cultivés près de chez vous : mangez-les crus, en jus, fermentés ou germés.

- Consommation minimale, voire nulle, de sucres et de céréales. C'est particulièrement vrai pour ce qui concerne les glucides complexes, tels que le

pain, les céréales, les pâtes, les pommes de terre, le maïs et le riz.

- Pour votre apport en protéines : viande ou poulet bio, nourris à l'herbe ou au grain. Mais aussi des œufs produits par des poules de plein air, du poisson non contaminé, comme le saumon sauvage d'Alaska.

- Pédale douce sur les fruits ! Limitez votre consommation de fructose à moins de 25 g par jour. En revanche, aucune limite pour les bons glucides, ceux que l'on trouve dans la noix de coco, l'avocat, l'huile d'olive et les noix fraîches.

PRINCIPE N° 3 : MANGEZ GRAS !

Oui, on sait que ce principe va à l'encontre d'idées reçues les plus solidement ancrées. Mais le Dr Mercola en fait pourtant une des clés de sa méthode...

Retrouvez l'intégralité de cette newsletter en vous abonnant gratuitement à droite de cette page

Commenter

Sur le même sujet

    Réagissez
    Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme