Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

La scrofulaire noueuse, l'amie méconnue de vos articulations

La scrofulaire noueuse, votre alliée contre les douleurs articulaires.

Elle fait partie de ces plantes vivaces qui se fondent dans la verdure environnante sans se faire remarquer. Et pourtant, cette herbacée commune est une alliée majeure pour le traitement des maladies arthritiques. Ses qualités en font la principale alternative à l'indéracinable, mais menacée, harpagophytum...

Au premier abord, cette pauvre scrofulaire noueuse n'a pas grand-chose pour elle. Déjà son nom, peu engageant, évoque davantage une araignée peu ragoûtante plutôt qu'une plante d'agrément.

De plus, cette scrofulariacée possède une odeur repoussante et son goût, paraît-il, ne vaut guère mieux. Et pourtant, la scrofulaire noueuse gagne à être connue. Cette plante généreuse est comparable à une brave bête de somme, costaude et peu exigeante. Du haut de son 1,50 m, elle se tient solidement sur sa grosse tige carrée d'où partent des feuilles dentées. Entre juin et septembre, elle donne naissance à de petites fleurs oscillant entre le vert et le jaune.

Une alternative à l'harpagophytum

Voilà pour l'extérieur. Mais ce qui nous intéresse, c'est qu'elle contient un certain nombre de composés identiques à ceux de l'harpagophytum (notamment les iridoïdes et l'harpagoside). La scrofulaire peut ainsi avantageusement se substituer à la "griffe du diable" en mettant en avant des qualités anti-inflammatoires équivalentes agissant sur les rhumatismes et les douleurs musculaires.

Méconnue, mais facile à cultiver en Europe, la scrofulaire permet, en outre, de soulager la surproduction d'harpagophytum, qui menace sa survie.

Généralement utilisée par voie orale dans le traitement symptomatique des douleurs articulaires, la scrofulaire peut être associée à la prêle, à la reine-des-prés, au curcuma, à la saule ou à la valériane.

Les précautions à prendre

Mais certaines précautions sont à prendre. À trop forte dose, elle peut entraîner des nausées et des irritations intestinales. Son usage est contre-indiqué chez les femmes enceintes (ou allaitantes), chez les moins de 12 ans et chez les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque sévère. Comme pour l'harpagophytum, les effets de la scrofulaire noueuse ne se font sentir qu'au bout de quelques semaines. Mais votre patience sera largement récompensée par ses effets bénéfiques.

De nombreuses vertus insoupçonnées

Si la scrofulaire noueuse est experte dans l'art de soulager vos articulations, c'est aussi une plante dépurative dont l'effet détoxiquant purifiera votre sang.

Appliquées localement, ses feuilles vous soulageront des coups de soleil, des brûlures superficielles. Mais, surtout, ne les froissez pas, car elles dégagent une odeur très désagréable...

La scrofulaire ayant une affinité avec le système lymphatique de la tête et du cou, elle aura une action positive sur l'acné, l'eczéma du visage et du cuir chevelu. Elle peut aussi se montrer efficace pour contrer les poussées de psoriasis.

Diurétique efficace, la scrofulaire noueuse est l'alliée des régimes. Elle répond également présente pour soigner aussi bien les dartres que le diabète, la gale que les hémorroïdes ou les furoncles...

Seul un naturopathe compétent pourra vous guider efficacement dans les différentes utilisations de cette plante injustement méconnue.

Commenter

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme