Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

Cohérence cardiaque : pour rééquilibrer corps et âme, composez le 365

Nous respirons en moyenne 20 000 fois par jour, alors autant le faire bien !

Chère lectrice, cher lecteur, aujourd'hui, nous comptons vous apprendre à respirer ! Vous allez probablement nous prendre pour des fous... ou au moins penser que nous ne sommes pas encore tout à fait réveillés.

"La respiration, allez-vous à coup sûr objecter, c'est une chose parfaitement naturelle, automatique, même ! La preuve : même le nouveau-né sait le faire, à peine sorti du ventre de sa mère. Il n'y a rien à apprendre à ce sujet, rien du tout..."

Vous avez en partie raison... mais aussi en partie tort.

Vous avez en partie raison car, en effet, la respiration est bien une chose qui se pratique de manière "automatique", c'est-à-dire, pour le dire avec plus de précision, sans intervention de notre volonté (tout comme d'autres fonctions involontaires, digestion, battement cardiaque, sécrétion hormonale ou influx nerveux). Et heureusement : s'il fallait penser à respirer chaque fois que notre organisme a un besoin vital d'oxygène, tous les distraits mourraient d'asphyxie en bas âge !

D'autant que, respirer, nous le faisons en moyenne 10 à 14 fois par minute, soit près de 20 000 fois par jour, et ce durant toute notre vie !

On notera en passant que la volonté n'est pas totalement déconnectée de la respiration, dans la mesure où le cerveau peut bloquer celle-ci : tous les plongeurs en apnée le savent.

Il n'est jamais trop tard pour apprendre à bien respirer

Maintenant, si nous affirmons, sauf votre respect, que vous avez en partie tort, c'est pour la raison suivante : ce n'est pas parce que vous respirez « tout seul » que vous le faites bien.

Or, justement, notre respiration ne se fait pas bien.

Et cette respiration défectueuse est lourde de conséquences néfastes, non seulement sur notre santé physique, mais également, au-delà, sur notre bien-être psychique, et même sur notre vie spirituelle. C'est bien pourquoi il est primordial d'en prendre pleinement conscience, et ensuite d'apprendre à respirer autrement, puisque de toutes nos fonctions involontaires, la respiration est la seule que nous puissions influencer de façon consciente via le néocortex, la zone la plus évoluée du cerveau.

Pour vous aider à accomplir cette mission "vitale", nous allons vous faire découvrir les bienfaits de la cohérence cardiaque (sans aucun médicament)...

Découvrez vite la suite de cette lettre d'information en vous inscrivant gratuitement à la newsletter du Club Solutions Santé Nature à droite de cette page

Commenter

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme